La Cigale - Paris - MOKAIESH

Quand Mokaiesh chante, c’est pour s’impliquer. Avec du souffle et du courage. Dans des textes enlevés, osés, subversifs plein de fougue et d’énergie.

D’abord en groupe et en mode rock (2007). Puis en artiste solo avec l’album Du rouge et des passions (2011) où le lyrisme et l’émotion se conjuguent à l’intensité de l’engagement. S’il devait y avoir un porte-voix pour la jeunesse Indignée répondant à l’appel de Stéphane Hessel, sans doute, ce serait lui. L’auteur de Mon époque et de Communiste s’autorise à porter un regard sur la société et à s’engager sans pour autant céder à la caricature d’un aficionado du Che. Juste en citoyen appelant au sursaut face à l’indifférence généralisée. Alors on le suit volontiers, séduit tant par le courage que par le rythme enlevé, l’écriture aérienne et éclairée…

 

Du neuf, du vif, de l’énergique, de l’authentique, comme il nous en a offert dans son premier opus, on en redemande ! Ca tombe bien : il récidive avec L’amour qui s’invente.

 

 

 

 

 

1ère partie : “Ce garçon cherche des emmerdes avec élégance et impose d’emblée un flow si lent que chez lui, l’intimité sous Lexomil a du style.”  Didier Varrod, SERGE MAGAZINE
Le Noiseur, c’est un truc cinématographique, mélancolique, nostalgique un peu à cheval entre le rap et la chanson. Le versant pop urbain d’une chanson française sous influence Souchon, inspirée par le cinéma et les mélancolies cristallines de Bach & Satie.




20h00


Première Partie : Le Noiseur

Organisateur : LES VISITEURS DU SOIR

De 20 à 30


Ouverture des portes une heure avant le spectacle