LES INROCKS FESTIVAL


ASSIS / DEBOUT (place assise non garantie)

PASS JOURS (donne accès aux concerts de La Cigale le 18/11/2016) : 30,50 €

PASS 1 JOUR (donne accès aux concerts de La Cigale et de La Boule Noire du 18/11/2016) : 39,50 €

PASS 3 JOURS (donne accès aux concerts de La Cigale et de La Boule Noire du 18/11/2016 au 20/11/2016) : 99,00 €

 

 

LESCOP

ECHO, nouvel album, automne 2016
Mathieu aime à définir l’album comme “du RNB sous Xanax” “Punk fantomatique” ou “Chanson Lo-Fi”. On peut citer Bowie, le Krautrock même si c’est moins du côté de Kraftwerk que de celui de Neu! ou Taxi Girl première période que la filiation se niche. Si les faiseurs sont légions, Mathieu a su s’en s’inspirer sans verser dans le mimétisme. Et d’ailleurs le voudrait-il que son écriture l’en préserverait, de par sa singularité. Echo est une longue nuit stylisée, lysergique et fascinante, jalonnée d’ombres portées, une nuit faune peuplée de spectres urbains, de noctambules, de créatures étranges, dangereuses, d’animaux traqués, de filles dérangées, de mauvais garçons, de sorcières de Salem, une nuit oscillant entre narcolepsie et insomnie, où tout semble se mouvoir et s’émouvoir au ralenti, en légère apesanteur.

 

PARADIS

L’extase chez Paradis, se niche dans les détails. Une phrase qui ne commence pas tout
à fait sur le pied, une note libérée à l’instant magique, une vague de douceur qui vient
soudain envelopper une rythmique aiguisée, car ce qui les passionne au fond, c’est le
contraste, la dualité, le conflit créatif. C’est parfois douloureux, frustrant, mais le paradis
n’est-il pas ce lieu auquel on accède après le combat de la vie sur terre ?

Recto Verso, premier album le 23 septembre

 

HER

Her, ce sont toutes les femmes qui les ont inspirés mais surtout l’incarnation d’une dualité. L’un est né en Allemagne et a été biberonné à Krafwerk et Can, l’autre s’est exilé durant son lycée aux Etats-Unis dont il ramènera les racines de la black music. C’est au travers de ces influences diverses qu’ils puisent la richesse de leurs chansons : un mélange entre Frank Ocean et Shuggie Otis, Child of Lov et Aaron Neville. Mais, ne vous y trompez pas, les paroles de Her s’inscrivent aussi dans une génération plongée dans une actualité tourmentée dont ils s’inspirent.

Cette originalité aura sans doute plu à certains producteurs couronnés aux Grammys tels que Joe Chicarelli, Jacquire King, Michael Brauer ou David Kahne avec lesquels ils ont été invité à travailler. Riches de ces expériences c’est finalement avec leur acolyte de toujours, Michael Declerck qu’ils produiront leurs titres. Ne cherchez plus, Her est le projet musical à suivre.

 

JULIETTE ARMANET

Juliette Armanet, c’est avant tout : une voix, des textes, et un piano.
Une équation simple, rare, que la chanson française attendait impatiemment.
A la bonne heure : la jeune femme impose aujourd’hui la relève, tout en s’inscrivant très naturellement dans l’héritage de la variété « chic ». La voilà, en digne fille de nos mélodies chéries, celles qui vont de Sheller à Tellier ou encore de Michel Berger à Christophe.
Pop-machine à la voix cristalline, cette auteur-compositeur travaille depuis l’adolescence sur ses refrains entêtants, et sur ses textes, taillés au cordeau. Le cœur de sa musique évoque de douces folies sentimentales dans une écriture fini et racée, qui oscille entre nostalgie et humour noir, sincérité et esprit décalé.





19h00


Organisateur : ALIAS

De 30,5 à 99Réserver


Ouverture des portes une heure avant le spectacle