MAMA FESTIVAL 2016


La Cigale - Paris - MAMA FESTIVAL 2016

OUVERTURE DES PORTES 18h45

120 CONCERTS, 12 SALLES

Mercredi 12, Jeudi 13 et Vendredi 14 octobre 2016

Paris – Pigalle / Montmartre

120 concerts en 3 jours en plein Paris, vous avez déjà vu ça ?

La Cigale, La Boule Noire, Le Divan du Monde, La Machine du Moulin Rouge, Le Bus Palladium… Une douzaine de salles très proches les unes des autres, pour se balader de concerts en concerts, enchainer les découvertes et claques musicales !

Un beau mélange d’artistes français, internationaux, connus, pas connus, rock, pop, électro, folk, hip hop, et à peu près tout le reste.

 

Retrait des bracelets (payant pré-ventes ou invitations) & Billetterie sur place

Billet à échanger sur place, contre un bracelet.

RDV à la billetterie publique sur le terre-plein central du boulevard de Rochechouart, au niveau du N°96.

Ce billet est unique et a valeur de contremarque. Il devra être échangé à l’endroit indiqué contre un bracelet.
Seul ce dernier garantit l’accès aux salles de concerts dans la limite des places disponibles.

Aucun billet ne sera accepté à l’entrée des différentes salles.
Une fois scanné au lieu de retrait des bracelets, aucun autre exemplaire de ce billet ne sera accepté au contrôle.

Une pièce d’identité pourra être demandée conjointement à ce billet électronique.

Horaires d’ouverture :
Mercredi 12 : 16h00 à 01h00
Jeudi 13 : 17h00 à 02h00
Vendredi 14 octobre : 16h00 à 01h00

Gaspard Royant (19h15 – 20h00)

Après avoir posé les bases d’un rock’n’roll vintage et élégant, le french crooner enclenche la seconde avec un album aux sonorités Northern Soul et Edwyn Collins aux manettes. Vroooom !
Pont jeté entre l’ère des Kinks et celle des Smiths, Gaspard Royant est donc un anachronisme ambulant. Il serait réducteur de ne le voir qu’en amateur éclairé des années 1960 même s’il se dégage de lui un certain dandysme propre à cette époque. Et s’il tire quelques enseignements du passé, c’est pour mieux les conjuguer avec une énergie ultra contemporaine. Et puisque le rock est intemporel, désolé, ces quatre lettres-là sont encore celles qui résument le mieux la chose, Gaspard Royant puise dans cette musique un dynamisme vital et communicatif. Un mélange de saveurs éternelles qui procure joie et envie de danser (de transpirer aussi).

 

Nouvelle Vague (20h30-21h15)

Ce nouvel album contient à la fois des chansons emblématiques punk et post punk réarrangées à l’inimitable Touchsauce Nouvelle Vague et pour la première fois des chansons originales écrites par Marc Collin et Olivier Libaux qui créeront la surprise en démontrant que les 2 producteurs ne sont pas que des arrangeurs de génie.

Des réarrangements, « reworked versions » des classiques de Nouvelle Vague, retravaillés avec des musiciens traditionnels rencontrés en tournée ces dernières années :
In A Manner Of Speaking à Tampa avec des musiciens cubains, Killing Moon à Mexico avec un orchestre mariachi, Ever Fallen In Love avec des musiciens indiens, prouvant une nouvelle fois que ces chansons sont définitivement des standards qui peuvent être relus avec des arrangements très différents.
Pour la première fois, des remix par Dream Koala, Caravan Palace et quelques autres belles surprises à venir..

 

Biga*Ranx (21h45-22h30)

Avec trois albums à son actif, une apparition remarquée au Petit Journal, un Olympia, une Cigale et un Bataclan complets et plus de 500 dates en France et en Europe (Solidays, Printemps de Bourges, Dour Festival…), Biga*Ranx, le petit prodige du ragga-dub français, repart sur les routes pour sa tournée 2016.
Définitivement inclassable, il mixe avec brio toutes les musiques qu’il affectionne créant ainsi son propre univers à l’énergie débordante. Un nouveau style entre reggae et hip-hop ambiant, le rub-a-lounge selon Biga*Ranx.